Une entente Microsoft aurait permis au dictateur Ben Ali d’hameçonner les citoyens tunisiens

En incluant au sein du navigateur Microsoft Internet Explorer la gestion de ces certificats de sécurité, le géant de l’informatique a endossé une responsabilité considérable. En donnant à l’Etat tunisien, qui possède sa propre autorité de certification, la possibilité de « labelliser » tous les domaines possibles et non ses seuls domaines gouvernementaux en .tn, il donnait […]

En incluant au sein du navigateur Microsoft Internet Explorer la gestion de ces certificats de sécurité, le géant de l’informatique a endossé une responsabilité considérable. En donnant à l’Etat tunisien, qui possède sa propre autorité de certification, la possibilité de « labelliser » tous les domaines possibles et non ses seuls domaines gouvernementaux en .tn, il donnait à la cyberpolice une méthode infaillible pour se faire passer, à nouveau, pour Google et Gmail, sans déclencher, pour peu que l’on utilise Explorer et Windows, la moindre alerte de sécurité prévenant l’internaute d’un problème potentiel.

J’apprends sur Rue89 que le dictateur Ben Ali a conclu une entente en 2007 avec la compagnie Microsoft pour ajouter sa propre autorité de livraison de certificats SSL dans Internet Explorer. Ainsi, le populaire fureteur avait confiance envers tous les certificats SSL (HTTPS) créés par le gouvernement tunisien. Cette entente devait servir uniquement pour générer des certificats SSL pour ses propres sites gouvernementaux.

On a constaté que le gouvernement tunisien a utilisé abusivement ce pouvoir pour créer de faux certificats SSL sur des noms de domaine de sites populaires tels que Facebook. Ils ont alors hameçonné leurs propres citoyens pour voler leur mot de passe sur différents réseaux sociaux et services de courriel web. L’internaute voyait malgré tout le petit cadenas sur son fureteur IE.


À propos de Nicolas Roberge

Je suis le président d'Evollia et le père de 2 enfants merveilleux. Ceci est mon refuge numérique où je blogue sur un tas de sujets variés qui me passionnent.

On se tient au courant pour les prochains articles?



Gardons contact

Google+FacebookTwitterLinkedinFlickrYouTube


Autres publications et présences de Nicolas dans les médias

lapresse

huff

quora-160x69

radio-160x55