Retour sur le 2e CloudCamp Québec

Le second CloudCamp s’est déroulé mercredi 20 avril dernier. Malgré qu’il réunissait moins de participants que le premier, la qualité des présentations et des échanges ont largement compensé. Philippe Cantin a décrit l’infrastructure du cloud privé qu’il s’affaire à mettre en place avec ses collègues chez Ubisoft. Lors du developpement d’un jeu, le producteur (chargé […]

20110422-144926.jpg

Le second CloudCamp s’est déroulé mercredi 20 avril dernier. Malgré qu’il réunissait moins de participants que le premier, la qualité des présentations et des échanges ont largement compensé.

Philippe Cantin a décrit l’infrastructure du cloud privé qu’il s’affaire à mettre en place avec ses collègues chez Ubisoft. Lors du developpement d’un jeu, le producteur (chargé de projet) a besoin de ressources matérielles informatiques en quantité mais souvent pour une durée limitée pour la compilation et les essais. Le service TI d’Ubisoft Québec pourra donc offrir des machines virtuelles temporairement pour un coût beaucoup plus intéressant comparé à l’acquisition de matériel informatique. Ils ont choisi la technologie libre Eucalyptus installée sur du Linux CentOS. Les échanges entre les participants ont amené un consensus qu’un Cloud privé est intéressant quand on a géré des besoins périodiques et irréguliers. C’est les premiers à Québec à tenter l’aventure à ma connaissance.

Marc Hughes, V-P Technologies de Taleo, a prit la parole pour présenter le modèle de déploiement de leurs solutions. Pour les clients PME, l’entreprise les hébergent sur une infrastructure mutualisée comme la plupart des SaaS. Pour les gros comptes, Taleo dédie à chaque client un parc de serveurs d’applications pour assurer un service de qualité défini dans des ententes SLA. La couche des bases de données SQL est toujours entièrement partagée. On a conclu suite à des échanges que le modèle cloud SaaS est viable quand les clients ont des tailles similaires pour qu’ils n’impactent pas individuellement la charge sur l’infrastructure.

Daniel Bulota, également de Taleo, nous a appris en primeur que la nouvelle Agence du Revenu du Québec fera appel à leur solution de recrutement en ligne. Leur sortie de la fonction publique leur permet de ne plus dépendre du Conseil du Trésor à ce niveau. Le gouvernement a approuvé l’hébergement de cette solution sur le nuage et les données seront hébergées aux Pays Bas. Ce pays a des lois encore plus strictes que le Canada en ce qui concerne la vie privée.

Marc-Antoine Ruel de Google a présenté App Engine qui permet d’héberger des applications Python et Java sur le nuage. On a discuté des particularités à tenir compte quand programme stateless dans les environnements Cloud et en load-balancing.

Je tiens à remercier tous les participants pour avoir fait cet édition un succès! On se donne rendez-vous dans 6 mois.


À propos de Nicolas Roberge

Je suis le président d'Evollia et le père de 2 enfants merveilleux. Ceci est mon refuge numérique où je blogue sur un tas de sujets variés qui me passionnent.

On se tient au courant pour les prochains articles?



Gardons contact

Google+FacebookTwitterLinkedinFlickrYouTube


Autres publications et présences de Nicolas dans les médias