« Et puis un Chromebook, tu aimes ça? »

Retour d’expérience sur 18 mois de cohabitation avec un Chromebook.

image

À toutes les fois que je rencontre une nouvelle personne et elle m’aperçoit déplier mon Chromebook, elle me demande toujours: « Est-ce que tu aimes ça un Chromebook? »

Avouez qu’on est plusieurs à s’y être intéressé sans pour autant l’avoir essayé. Pour ma part, mon ordinateur portable faisait des siennes et j’ai décidé d’essayer le fureteur avec un boitier à titre d’expérience. Ça fait maintenant un an et demi que je l’utilise quotidiennement.

Pour les néophytes, un Chromebook est un ordinateur muni d’un système d’exploitation qui se limite à se connecter à internet et naviguer sur le web. On ne peut pas installer des applications comme Word, Skype, Photoshop et plus encore. On doit uniquement travailler en ligne.

D’où ma décision de l’essayer. Je suis un intégrateur de la suite bureautique Google Apps depuis plusieurs années et je l’utilise pour mon entreprise intensément. Evollia n’a aucun serveur dans ses bureaux. Tout est sur internet.

Ai-je survécu? Bien entendu! Les deux seules limitations que j’ai vécu sont les suivantes.

Impression local

Oui, je dois encore imprimer. J’ai une imprimante laser HP ePrint cloud au  bureau qui se connecte directement à Google Cloud Print. Ça fonctionne de manière satisfaisante. Toutefois, à la maison mon imprimante Canon USB n’est pas du tout accessible pour le Chromebook. La seule manière de la configurer serait de la partager via Chrome sur un ordinateur Windows ou Mac. Ça n’a pas de sens, c’est trop compliqué.

Aucun client FTP ni SSH

J’ai une entreprise qui réalise et qui entretien des sites web. Ils sont accessibles via FTP, SFTP et SSH. SSH était disponible via le shell de ChromeOS, mais ça a disparu récemment depuis une mise à jour de OS. FTP est possible via des sites indépendants qui offrent un client web pour naviguer sur un dépôt FTP. Ce n’est pas très confidentiel et sécuritaire comme approche. Pour l’échange de fichiers, on doit se résigner à utiliser Google Drive, Dropbox ou tout autre équivalent.

Ma seule grande frustration

Mon appareil est supposément un haut de gamme Acer C720P, mais il a le problème très frustrant de s’éteindre aléatoirement quand il fonctionne sur la batterie. Heureusement c’est un Chromebook, le boot prend 7 secondes et mes applications réouvrent où je les avais laissées (presque).

Mon appréciation

Il est muni d’un écran tactile et c’est génial. J’utilise beaucoup le scroll et le pinch zoom lorsque je suis en consultation avec un client. C’est très convivial. Ça sert peu quand on est seul à l’utiliser.

J’adore la rapidité et la simplicité de l’environnement. J’aime le web et ça me convient de m’y rendre avec le chemin le plus court. Je vous le recommande si vous en avez marre des ordinateurs lents avec des virus et des mises à jours à installer sans cesse.

Si vous ouvrez votre Chrome dès que votre Windows ou OSX est démarré, vous êtes peut être mûre pour ChromeOS. Je vous suggère d’éviter Acer et regardez plutôt Asus, HP et Samsung pour des appareils de bonne qualité. La différence de prix est négligeable. Faites comme moi, expérimentez et osez!


À propos de Nicolas Roberge

Je suis le président d'Evollia et le père de 2 enfants merveilleux. Ceci est mon refuge numérique où je blogue sur un tas de sujets variés qui me passionnent.

On se tient au courant pour les prochains articles?



Gardons contact

Google+FacebookTwitterLinkedinFlickrYouTube

  • Mike Boutin

    Très intéressant! Votre article répond à plusieurs de mes questions merci!


Autres publications et présences de Nicolas dans les médias