Mon chemin de croix avec mon BlackBerry Storm

Je me suis procuré le BlackBerry Storm 9530 en janvier 2009. Je l’ai choisi suite à différents avis sur le sujet. Je ne voulais pas l’iPhone, car on l’étiquetait comme un jouet mal adapté aux affaires. Apple m’a toujours aussi paru des maîtres des solutions propriétaires et fermées. L’App Store et l’utilisation obligatoire de iTunes […]

BlackBerry Storm 9530

Je me suis procuré le BlackBerry Storm 9530 en janvier 2009. Je l’ai choisi suite à différents avis sur le sujet. Je ne voulais pas l’iPhone, car on l’étiquetait comme un jouet mal adapté aux affaires. Apple m’a toujours aussi paru des maîtres des solutions propriétaires et fermées. L’App Store et l’utilisation obligatoire de iTunes me déplaisaient. Je voulais un téléphone intelligent qui me permettrait de continuer à travailler sur la route et qui s’intègrerait à mon courriel et mon agenda.

Les premiers mois ont été un genre de lune de miel. Je n’avais jamais eu un gadget de ce genre. La nouveauté et les bénéfices obtenus m’ont obstrué la vue. Toutefois, les derniers mois ont été parsemés d’irritants :

  • Le téléphone est trop lent (CPU trop occupé) pour recevoir un appel

  • Surutilisation de la batterie et décharge en moins de 24 heures
  • Des freezes ou plantages quotidiens qui exigeaient des battery pull (redémarrage)
  • L’orientation de l’écran quand on tourne l’appareil ne fonctionnait pas toujours (on devait le secouer)
  • Lenteur de l’interface, surtout quand on débarre l’appareil après l’avoir retiré de son étui

J’ai toujours apprécié l’ergonomie de l’interface et les possibilités de l’appareil. Mon insatisfaction était centrée sur son manque de fiabilité flagrant.

J’ai installé à deux reprises des révisions non officielles du système d’exploitation du BlackBerry Storm 9530. Elles corrigeaient plusieurs irritants comme la lenteur de l’interface, mais elles plantaient pareil. Bell a poussé une seule mise à jour officielle en avril. C’était mieux, mais pas assez. J’étais un peu découragé. Allais-je être pogné 3 ans avec un mini-Windows 95?

Cette semaine, j’ai fait encore des recherches et j’ai constaté que la dernière version semi-officielle était la 4.7.0.151. Elle avait été rendue disponible en téléchargement pour les clients d’une compagnie de télécommunications au Mexique. Les systèmes d’exploitation de BlackBerry sont multilingues, donc on peut l’installer sans problèmes sur un téléphone en français.

Je l’ai installée et je dois vous avouer que je suis agréablement surpris. Je suis finalement très rassuré de mon achat. Mon BlackBerry semble aussi rapide qu’un iPhone. Tous les irritants mentionnés plus haut sont chose du passé. Je me croise les doigts quand même. Je vais peut-être découvrir un autre problème prochainement, mais j’assume que l’OS s’améliore de version en version.

Si on veut aller encore plus loin, la version 5.0 est aussi disponible toujours non officiellement. On peut la télécharger dans les forums et blogues spécialisés. Mais pour ma part, je la regarde de loin pour l’instant. Je n’ai pas de raison de l’essayer. J’installais les versions non officielles pour être en mesure de m’en servir minimalement. Les versions officielles distribuées par Bell sont parsemées de bogues et elles vous empêchent de profiter pleinement de votre appareil.

Installez là à vos risques si vous vous en sentez capables. Évidemment, votre fournisseur de téléphonie et RIM ne vous supporteront pas dans cette démarche. Posons-nous toutefois la question : quel support donnent-ils à ceux qui ont une version officielle?


À propos de Nicolas Roberge

Je suis le président d'Evollia et le père de 2 enfants merveilleux. Ceci est mon refuge numérique où je blogue sur un tas de sujets variés qui me passionnent.

On se tient au courant pour les prochains articles?



Gardons contact

Google+FacebookTwitterLinkedinFlickrYouTube

  • Pourquoi nous acceptons que les manufacturiers sortent des produits défectueuses, surtout qu’on se dit « qu’ils vont le corriger avec les révisions ultérieures du système d’exploitation ».

    C’est le problème de la culture Beta. Heureusement ça fait trente ans que je taponne avec le techno, donc pour moi je suis capable de tout faire fonctionner à mon gout (ou presque). Mais que faire de monsieur-madame Tout-le-monde qui ne saurait pas comment faire le mise-à-jour, ou pire, ils pensent savoir le faire mais ils le font tout croche? Même moi je n’aurais pas pensé d’aller voir au Mexique pour corriger la situation!

    Si les manufacturiers avaient à nous payer chaque fois qu’ils sortent une révision pour corriger les erreurs, je me demande si la qualité initiale serait mieux…?

    Voici mes deux cennes noirs pour mes pensées là-dessus…

    succès
    -davender:)

  • Sais-tu si tu avais la version .122 avant?

    J’en ai acheté un hier (mon Curve est mort), et il me rend dingue (tous les irritants que tu as mentionné), et je songe à l’échanger pour un « Tour ».

  • @Davender Je ne crois qu’on peut sortir des produits innovateurs rapidement sans faire des erreurs. Ce que je déplore c’est la lenteur qu’ils prennent à les réparer. Ils ne déploient pas assez rapidement leurs corrections. Les irritants sont si importants que ça l’empêche les gens à utiliser comme prévu leur appareil. C’est déplorable de priver les utilisateurs finaux de jouir de leur achat pleinement.
    @Nicolas Fradet : Oui j’avais la version .122 installée juste avant la mise à jour pour la .151. Le tien est préinstallé avec la .122? C’est une version pourrie pleine de blogues. L’OS est lent constamment. Quand tu le débarres, il bloque et son icône de loading (petit bloc qui spin) s’affiche pendant 60 secondes. Je manquais des appels entrants à cause de sa lenteur.

    J’ai eu un incident tantôt dans le char avec la .151. Il s’est mis à appeler quelqu’un au hasard. Je venais de fermer une application. J’ignore si j’ai fait une mauvaise touche ou c’est un bogue. Mais, j’ai des doutes que RIM implante des bogues évidents et grossiers pour nous décourager de fonctionner longtemps avec des versions d’essais non officielles.

    C’est peut-être parano comme idée, mais j’ai de la misère à croire qu’une équipe de développement peut laisser autant de bogues évidents sur un OS avec si peu de fonctionnalités (si on le compare avec un ordinateur normal).

  • Pierre-Armand Lalonde

    Je sympathise beaucoup avec toi Nicolas car ça aurais pu très bien être moi qui portait la croix à ta place. Ce qu’il faut comprendre, c’est que j’ai magasiné mon téléphone en même temps que Nicolas et après beaucoup d’hésitation j’ai opté pour le iPhone.

    Je dis beaucoup d’hésitation, car à l’époque le choix n’était pas aussi évident qu’aujourd’hui. La sortie du Storm était annoncée en grande pompe. Une caméra plus intéressante, le tethering possible en partant et la réputation de Blackberry un entreprise canadienne qui a fait ses preuves.

    Ce qui m’a fait pencher pour le iPhone malgré la piètre caméra était le fait qu’il s’agissait dans sa version 3G d’une troisième génération. Un téléphone c’est comme une voiture, l’achat d’une première génération c’est risqué. Le nombre et la qualité des applications étaient également un facteur important dans ma décision.

    Comment je me sens avec ma décision aujourd’hui? En paix avec Apple pour un produit de qualité, particulièrement depuis la version OS3.0 mais en guerre avec Roger/Fido pour la durée du contrat de 3 ans. Ce n’est pas normal d’être le seul pays qui offre l’iPhone d’exiger un contrat de trois ans particulièrement lorsqu’un nouveau modèle de téléphone sort à toutes les années.

    Ma recommandation: Attendez la prochaine version du iPod Touch qui sortira en septembre qui aura une caméra qui a de l’allure et le bluetooth, installé Skype dessus en passant par un compte iTunes identifié US. Prennez vous des minutes pas chères Skype la plus importante compagnie de vente d’interurbain dans le monde. Branché un casque d’écoute avec micro et faites un pied de nez aux compagnies de téléphone.

  • @PA Lalonde Merci pour ton super commentaire. Il existe aussi cet appareil de Netgear qui squat les réseaux wifi gratuits pour utiliser Skype. http://www.amazon.com/Netgear-SPH101-Skype-Wi-Fi-Phone/dp/B000F76W78

  • C’est exactement pour éviter ce genre de problème que j’ai opté pour le IPhone comme outil de travail et de productivité.

    J’ai toutefois attendu la version 3G avant d’acheter (car les fonctions que je jugeais minimales pour être considérer comme un outil de travail n’étaient pas là avant).

    Effectivement, Apple est assez fermée comme entreprise, par contre, si c’est ce qu’il faut faire pour atteindre ce haut niveau de qualité, alors c’est un des prix à payer.

    Pour ma part, je dois dire que je n’ai jamais perdu de temps avec mon appareil, c’est-à-dire que je passe beaucoup plus de temps à l’utiliser qu’à le configurer.

    Ma seule déception à été de constater qu’il n’y avait pas la fonction « Copier/Coller » quelques heures après mon achat (lorsqu’on saisi sa clé WIFI, et qu’on est un peu maniaque, on préfère toujours le bon vieux copier/coller au lieu de saisir une chaîne de caractère éternellement longue et qui contient des caractères qui ne se retrouve pas sur le clavier). Mais depuis la version 3.0 de OS, le copier/coller est disponible. 🙂

    Pour avoir connu Windows Mobile et Palm, je dois dire que la qualité de l’ensemble du IPhone (boîtier, OS, logiciel,…) est largement supérieur.

    Ce que j’apprécie le plus avec cet appareil, c’est que j’ai l’impression que sa fonction principale est le téléphone, autour duquel on a greffé des fonctionnalités, et non pas le contraire, c’est-à-dire un ordinateur de poche sur lequel on à ajouté une nouvelle fonctionnalité qui se nomme « téléphone ».

    Étant aussi un développeur et concepteur de solution, je suis toujours surpris de voir à quel point les concepteurs de l’IPhone ont le souci du détail, comme par exemple, lorsqu’on passe d’une fonctionnalité à une autre, la transition est toujours fluide (ex : envoyer une photo par mail). Bref, on n’a jamais le sentiment que l’application va « geler » ou « crasher ». Mais peut-être est-ce moi qui a eu de trop de mauvaises expériences avec Mobile 5 dans le temps?

    Je sympathise avec toi Nicolas (oui mon chemin de croix a été très pénible avec Mobile 5), et je souhaite que ça ne dure pas trop longtemps pour toi!

  • Moi aussi j’attends le iPhone avec Telus, il y a tout simplement trop de développement sur cette plate-forme pour que j’aie autre chose. Et l’interface est tellement solide.

    Pour l’installation du logiciel, tu as fait comment? Parce que d’habitude faut passer par le Desktop Manager, mais vu que c’est une version non-officielle pas déployée par Telus, le DM ne va pas la détecter. Je l’ai téléchargée sur mon ordi, mais ça ne semble pas se tranférrer sur mon Storm.

    Merci!

  • Le OS non-officiel vient avec un programme d’installation Windows. Une fois installé tu ouvres Desktop Manager et tu le fais détecter si il y a des versions plus récentes des applications installées dessus. Si il détecte rien, il faut aller suprimer vendor.xml dans c:program filescommonResearch In Motion.

  • Reno Godin

    La version du OS que tu as installé est bel et bien officiel chez RIM. Par contre, chaque « provider » ont la tache d’approuver et de distribuer chaque version du OS à leur utilisateurs.

    Le processus est différent pour chaque « provider », il est donc possible que ce soit plus rapide chez un autre, en plus qu’ils ont tous des normes de qualité différentes.

  • Alors je ne vois pas pourquoi je suis supporté par mon fournisseur de signal Bell. Le support de l’appareil devrait revenir directement au fabricant. Bell n’a pas la compétence de nous soutenir techniquement avec le BB OS. C’est devenu trop compliqué un téléphone intelligent.

  • Allez voir du côté de Palm et leur tout nouveau WebOS (basé Linux!!!). J’ai un iPhone, je l’ai juste parce que c’est un beau gadget bien intégré, mais le côté contrôle et fermé de Apple me tape énormément. Peut-être que je reviendrai à Palm lorsque mon upgrade de téléphone viendra dans 1 an. Enfin, WebOS et le nouveau téléphone de Palm (Palm Pre) semble très bien. Reste à savoir si son utilisation sera conviviale.


Autres publications et présences de Nicolas dans les médias