Les médias traditionnels de Québec s’intéressent à Twitter

Je m’intéresse beaucoup à Twitter et l’utilisation que les gens en font. Je remarque que ce réseau est certes surtout utilisé par des technos geeks comme moi pour l’instant. L’industrie du web est évidemment très omniprésente partout sur les réseaux sociaux. Toutefois, contrairement à d’autres réseaux sociaux, Twitter est devenu une courroie d’entrainement pour la […]

Je m’intéresse beaucoup à Twitter et l’utilisation que les gens en font. Je remarque que ce réseau est certes surtout utilisé par des technos geeks comme moi pour l’instant. L’industrie du web est évidemment très omniprésente partout sur les réseaux sociaux. Toutefois, contrairement à d’autres réseaux sociaux, Twitter est devenu une courroie d’entrainement pour la propagation d’actualités.

L’événement de la mort de Michael Jackson du 25 juin dernier et la situation en Iran sont des preuves irréfutables que l’information se propage très rapidement par les citoyens bien outillés. J’ai alors compilé une liste d’acteurs de l’industrie des médias d’information de la région de Québec qui ont un compte sur Twitter.

Les actifs

Bien évidemment, ils sont loin d’avoir le même niveau d’activité. Si je prends Taïeb Moalla du Journal de Québec, Rémy Charest du Soleil et plus récemment Nicolas Lacroix du FM 93, ils comptent pour la majorité de l’activité à eux seuls. Je salue leur bonne compréhension du médium et l’utilisation intelligente qu’ils en font. Je vous conseille fortement de les suivre vous aussi.

Je tiens aussi à féliciter Marianne White, Dominic Maurais, Catherine Bachand, Patrick White et Valérie Gaudreau qui semblent écrire au moins une fois par jour.

Les inactifs

Quant aux autres, certains semblent juste avoir tenté l’expérience une fois ou deux. J’avoue que c’est une bébitte difficile à comprendre. Je leur conseille de continuer à explorer, de s’informer et de poser des questions à des initiés (comme ceux mentionnés ci-haut). L’information sera beaucoup plus interactive dans les prochaines années et Twitter sera une bonne école pour s’y habituer à ce nouveau mode collaboratif et participatif.

Les profils vides

Bien évidemment, j’en ai oublié certains. Les profils Twitter sont très limités et se remplissent très rapidement. Toutefois, plusieurs ne les remplissent pas. Il m’est alors impossible de les déceler. Assurez-vous d’avoir écrit votre titre et votre employeur dans le champ « Bio ». Spécifiez l’URL de votre page descriptive sur le site de votre employeur (s’il y a lieu) ou du moins le site de votre employeur dans le champ prévu à cet effet. Il existe aussi un champ « Name » où vous inscrivez votre vrai nom (très important bien évidemment).

Les absents

Si vous ne prenez pas votre place dans les médias sociaux, quelqu’un d’autre va le faire. Prenez Régis Labeaume. Il a un beau profil sur Twitter, mais il n’est pas géré par lui ni par son équipe. Jusqu’à très récemment, on avait inscrit des phrases assez controversées contre les pompiers ou la police. Allez voir le lien de www.regislabeaume.com, ça l’amène vers un site d’un groupe de lobbying pour l’Agora de Québec.

En anglais, on appelle ça se faire « squatter ». Les personnalités médiatiques devraient toutes prendre possession tout de suite de leur identité numérique si ce n’est pas fait.

La liste!

Je me tais, voici ma compilation. Si j’ai fait des erreurs, ou vous voyez des absents, ajoutez l’URL de leur profil dans les commentaires.


À propos de Nicolas Roberge

Je suis le président d'Evollia et le père de 2 enfants merveilleux. Ceci est mon refuge numérique où je blogue sur un tas de sujets variés qui me passionnent.

On se tient au courant pour les prochains articles?



Gardons contact




Autres publications et présences de Nicolas dans les médias