La photo de profil sur les réseaux sociaux

Si vous êtes un lecteur ou lectrice de mes nombreux tweets sur Twitter, vous avez peut-être constaté ma quasi-obsession par les photos de profil ou avatars. J’ai même déjà affirmé suivre certaines personnes uniquement après avoir vu leur photo. Ceci peut paraitre drôle sur le coup, mais ça signifie en quelque chose que l’image, aussi […]

Si vous êtes un lecteur ou lectrice de mes nombreux tweets sur Twitter, vous avez peut-être constaté ma quasi-obsession par les photos de profil ou avatars. J’ai même déjà affirmé suivre certaines personnes uniquement après avoir vu leur photo. Ceci peut paraitre drôle sur le coup, mais ça signifie en quelque chose que l’image, aussi petite soit-elle, est très importante pour se faire une idée sur quelqu’un sur le web social.

Étant un super-utilisateur de Twitter, je suis abonné à des milliers de personnes. Mon fils Twitter est un flux à haut débit. Ça défile très rapidement et j’ai développé des trucs pour démêler tout ça. Par exemple, les personnes que je trouve intéressantes systématiquement, je les reconnais par leur photo. De la même manière, je reconnais aussi ceux qui sont souvent impertinents et que je finis par ne plus lire du tout (un peu comme les publicités dans un journal).

Critères pour une bonne photo

J’ai pensé dresser une liste de points importants à considérer lorsqu’on choisit une photo pour nous représenter:

Unique

La photo doit se distinguer des autres. On doit facilement l’associer à vous et vous reconnaitre rapidement à travers un millier d’autres.

Cadrage serré sur le visage

Vous avez beau aimer votre photo de vous de la tête aux pieds, mais lorsqu’on la regarde sur la minuscule écran d’un téléphone intelligent, elle veut ne veut plus rien dire. La photo perd de son unicité et n’offre aucune information aux internautes.

Cohérence du contenant avec le contenu

Assurez-vous que la photo représente qui vous êtes. Si vous avez des visées professionnelles sur les réseaux sociaux, une photo de vous avec une bière à la main est inapproprié (à moins de travailler pour un brasseur!). Je préconise lorsque c’est possible de vous vêtir dans l’uniforme de votre profession avec un accessoire qui est fortement associé. Les gens comprendront immédiatement ce que vous faites dans la vie et sur quoi vous parlez sans même lire le texte dans votre profil.

Humaine et naturelle

Les réseaux sociaux sont sociaux. Ça peut paraitre évident, mais la photo doit faciliter les débuts de conversation. Elle doit projeter une image humaine et naturelle qui démontre que vous êtes accessible à converser avec. Les gens ne veulent pas parler à des logos. Il veulent savoir à qui ils parlent. La photo doit être invitante et engageante.

Esthétique

Ça peut être évident, mais plusieurs personnes utilisent des photos prises avec webcam avec des conditions d’éclairage médiocres. Les gens ne voient que cette photo de vous, ils se font une opinion de vous basée sur cette dernière.

Toutefois, l’expert en médias sociaux Chris Brogan, que je respecte beaucoup, a une autre opinion sur ce sujet. Il changent régulièrement sa photo et elles ont un aspect « fait maison ». Il préconise que l’aspect humain et naturel doit avoir le dessus sur les portraits professionnels.

Apaisante

La photo sera vue et revue des centaines de fois par les mêmes personnes. Elle ne doit pas être agressante et venir à taper sur les nerfs des gens qui la regardent. Je me suis déjà désabonné de quelqu’un sur Twitter à cause de ses photos avec des expressions faciales complètement insupportables.

Clair

Je crois personnellement qu’on doit voir le visage clairement. Toutefois, je reconnais que certaines personnes utilisent des avatars plus artistiques, uniques et esthétiques auxquels on vient à s’attacher. Mais, j’aime bien un portrait clair avec lequel on pourra vous reconnaitre facilement en personne. Si la personne veut vivre une double vie sur Internet de façon anonyme, je comprends alors qu’elle utilisera une photo de profil en conséquence. Mais l’anonymat sur le web est de plus en plus dépassé.

Simple

Je vois souvent des images avec trop de couleurs et d’éléments. C’est une photo de profil, on doit voir que vous sur la photo. Si vous ajoutez une distraction, du texte ou un autre objet dans cette dernière, elle permet de son utilité. Ce n’est pas une publicité!

De bons exemples

Voici une compilation de photos de quelques photos qui répondent à tous ou à la plupart des critères ci-dessus. Je remercie ces derniers d’avoir accepté si gentiment de jouer le jeu.

Cette photo de Charles Paquin est particulièrement réussie. Elle est très esthétique et le concept est très simple. Il n’y a aucune distraction et il véhicule un message de confiance.
La photo de Long Nguyen est dans les tons de bleu et ça la distingue de la masse (unique). Elle correspond bien aussi au critère apaisant dont je mentionnais précédemment.
Ce cliché de Marie-Josée Gagnon est très réussi et démontre bien l’aspect humain et naturel.
Cette photo de la chroniqueuse jeu vidéo Gina Desjardins est naturelle et le cadrage est parfait. On la reconnait très bien.
Ce portrait de Kim Vallée est apaisant et esthétique. Ce cadrage rapproché l’identifie clairement et aide à retenir son visage parmi tous ceux qu’on voit défiler.
Cet avatar est une création de l’artiste Caroline Jean. Il est unique, très esthétique et surtout il fait la démonstration du point sur la cohérence. Son style artistique est en valeur et elle réussit à intégrer une portion photographique pour la reconnaissance de son visage. Une œuvre d’art!
La photo de profil de Martin Lessard, même s’il m’a confié vouloir la changer, correspond à plusieurs critères que j’ai mentionnés plus haut. J’apprécie le cadrage qui permet de le reconnaitre efficacement et aussi la couleur de son col de chemise qui aide à le repérer plus facilement.
Le journaliste Lawrence Gary utilise un cliché avec une palette de couleur distinctive qui répond à plusieurs des critères cités ci-haut.
L’actrice et auteur Isabelle Gaumont se sert de ce portrait par Pascale Thérien qui est fort esthétique, que le visage est cadré et que l’aspect général est unique. C’est un glamour shot de casting qui véhicule de façon cohérente son métier d’actrice.
L’avatar de Etolane ne répond pas nécessairement à mon critère de clarté, mais répond certainement à ceux d’unicité, humanité, calme et esthétique.
La photo très originale du journaliste Dominic Fugère de Rue Frontenac lui sert à passer le message de sa colère d’être en lockout au Journal de Montréal. On le reconnait facilement, il sort du lot naturellement aussi.
Cette photo, que Mélanie Landry m’a confiée être un autoportrait, est très efficace. Son regard est engageant et elle parait très humaine et accessible. C’est une photo qui facilite les échanges et la conversation en ligne.

Est-ce vous d’accord avec mon billet? Quels sont vos opinions à ce sujet? Comment trouvez-vous votre propre photo de profil et pourquoi l’avez-vous choisie? Elle dit quoi sur vous?


À propos de Nicolas Roberge

Je suis le président d'Evollia et le père de 2 enfants merveilleux. Ceci est mon refuge numérique où je blogue sur un tas de sujets variés qui me passionnent.

On se tient au courant pour les prochains articles?



Gardons contact




Autres publications et présences de Nicolas dans les médias