Découvrez l’origine de votre nom de famille

J'ai un intérêt envers l'histoire et la généalogie depuis longtemps. En faisant des recherches dans mes familles, j'ai découvert que plusieurs noms de famille sont apparus au Québec et ne proviennent pas de nos ancêtres français. On donnait souvent les mêmes prénoms populaires à nos enfants. Pour les distinguer pendant leur vie, on leur donnait […]

J'ai un intérêt envers l'histoire et la généalogie depuis longtemps. En faisant des recherches dans mes familles, j'ai découvert que plusieurs noms de famille sont apparus au Québec et ne proviennent pas de nos ancêtres français. On donnait souvent les mêmes prénoms populaires à nos enfants. Pour les distinguer pendant leur vie, on leur donnait des surnoms. Aussi, pour ajouter à la confusion, les gens étaient la plupart du temps illettrés et ils ne savaient pas comment écrire leur propre nom. 

Le travail généalogique se base principalement sur les documents historiques qui ont été produits par l'Église catholique : baptême, mariage et funérailles. Lors de ces cérémonies, le curé devait écrire en lettre le nom des personnes en se fiant aux noms qu'on leur donnait. C'est l'origine d'expression se faire rebaptiser. Ça explique pourquoi il y a autant de variantes d'un même nom de famille.

Pendant mes recherches, j'ai découvert un site wiki produit par l'historien Jean Cournoyer qui étudie l'étymologie d'une grande quantité de noms de famille québécois. Remarquez que plusieurs noms proviennent d'un trait de personnalité ou du métier d'un de vos ancêtres.  En généalogie, par exemple, on voit souvent la nomenclature Jean Roberge dit Vaillant pour souligner son surnom. On voit ça souvent quand il y a un frère qui s'appelle déjà Jean. Ça peut arriver que ses enfants aient porté le nom de Vaillant et auraient laissé tomber Roberge. L'utilisation des surnoms était très populaire à l'époque et cette habitude est encore présente dans plusieurs régions rurales du Québec.


À propos de Nicolas Roberge

Je suis le président d'Evollia et le père de 2 enfants merveilleux. Ceci est mon refuge numérique où je blogue sur un tas de sujets variés qui me passionnent.

On se tient au courant pour les prochains articles?



Gardons contact

Google+FacebookTwitterLinkedinFlickrYouTube

  • vickylapointe

    Je suis une descendante de Nicolas Audet dit Lapointe. Si je regarde le recensement de 1901, mon arrière grand-père est inscrit comme étant un Audet tandis que mon grand-père, quant à lui, a toujours signé du nom de Lapointe. C’est donc au début du 20e siècle que Lapointe a supplanté Audet comme nom de famille. Dans mon arbre généalogique, j’ai aussi des Pépin dit Lachance et il a probablement beaucoup d’autres exemples du genre. Quand à l’origine du nom Lapointe, plusieurs hypothèses ont été émises, mais on n’a pas de certitudes à ce sujet.

  • Nicolas Roberge

    De mon côté, Roberge, Langlois et Martin proviennent de l’autre côté de l’Atlantique. Du côté de ma famille Laferrière par contre, le nom apparaît il y a environ 6 générations. Le premier arrivant est René Houray dit Grandmont. Après quelques descendants, ça devient Houré et puis un « dit Laferrière » apparaît. L’étymologie a un lien avec un forgeron. Ça l’a beaucoup de sens. Son atelier aurait pu être surnommé « la ferrière » à cause des multiples retailles de fer.Si on regarde Lapointe, ça peut désigner un lieu géographique. Il faudrait vérifier où habitait ton « dit Lapointe ». Aussi, et ça me parait plus plausible ça serait un fabricant de clous. Il y avait beaucoup de clouteries à cette époque installées le long des rivières.


Autres publications et présences de Nicolas dans les médias

lapresse

huff

quora-160x69

radio-160x55