Comment j’ai perdu du poids

Crédit photo Jean-François Frenette en 2010 et Francis Vachon en 2011 J’ai perdu 70 lb en 8 mois. Mon entourage me demande régulièrement comment j’y suis parvenu. Je vous l’explique dans le but d’aider ceux ou celles qui sont toujours prisonniers de leur corp comme je l’ai été. Le soir où la médecin m’avait appris […]

Nicolas_2010_2011

Crédit photo Jean-François Frenette en 2010 et Francis Vachon en 2011

J’ai perdu 70 lb en 8 mois. Mon entourage me demande régulièrement comment j’y suis parvenu. Je vous l’explique dans le but d’aider ceux ou celles qui sont toujours prisonniers de leur corp comme je l’ai été. Le soir où la médecin m’avait appris que j’avais le diabète, elle m’a donné une feuille avec l’illustration qui suit. Une rééducation sur les portions. La technique « Zimbabwe Hand Jive » vous permet de calculer vos portions par repas avec vos propres mains. Normalement vos mains sont proportionnelles à votre corps, donc les portions vont varier entre une grande et une petite personne. Passons à travers les quatre groupes qui composent chaque repas.

Hand_jive

Fermez vos poings. Vos deux mains fermées représentent la quantité de glucides que vous pouvez manger avec un repas. Ça peut être un fruit comme dessert (une pomme, une banane ou quelques clémentines). Mais, ça peut être des pâtes ou du riz, car les féculents sont une grande source de sucre. Ils devraient prendre un quart de votre assiette.

Ouvrez une de vos mains. La paume de votre main est la quantité de viande ou de protéines par repas. On est loin du gros T-Bone! C’est une pièce de viande d’environ 3 oz. Sachez que les restaurants ne servent pas d’aussi petites quantités sauf peut-être le midi. Cette quantité est le quart de votre assiette.

Ouvrez vos deux mains et rassemblez-les ensemble. Ceci est la quantité de légumes que vous avez droits par repas. Ça représente la moitié de votre assiette. En fait, vous pouvez même dépasser cette quantité sur vous avez encore faim. Bien évidemment, ceci exclut les assaisonnements gras ou sucrés que vous pourriez leur ajouter.

Le dernier élément à mesurer est le gras. Sur l’illustration, on identifie la dernière phalange de votre pouce. Oui juste ça. C’est un « cup » de beurre de restaurant pour tout votre repas. Il faut alors utiliser les corps gras avec astuce si vous voulez assaisonner votre viande, vos féculents et vos légumes. La quantité exacte n’est pas scientifique, il faut juste y aller avec du gros bon sens.

Qu’est-ce qu’une assiette maintenant? J’avais tendance à oublier comment garnir une assiette correctement. Regardez votre assiette. Avez-vous remarqué qu’il existe un centre creux et une bordure souvent décorée avec de jolis motifs? Ces jolis motifs sont censés rester propres et la nourriture devrait rester dans le fameux creux au centre de l’assiette. Cet espace de 6 pouces de diamètre est votre repas.

Ça vous paraît peu? Vous avez sûrement raison de penser cela si vous mangez trop aujourd’hui. On mange tous trop. Je mangeais trop, beaucoup trop. Les premiers jours que j’ai suivi ces portions, mon ventre criait son mécontentement. Il n’a pas été trop tenace, car après seulement 3 jours, il a abandonné et il a accepté la nouvelle réalité. Je mange ces quantités 3 fois par jour depuis octobre 2010. Les premiers jours je perdais 1 lb par jour. Aujourd’hui, le traitement-choc fait moins d’effet et je perds 1 lb par semaine. Je ne m’en plains pas, je suis très heureux des résultats.

Est-ce que j’ai fait de l’exercice? Non. Pourquoi? Au début, je me trouvais trop pesant pour en faire. Je suais pour rien et tout mouvement était un effort incroyable. Aujourd’hui, j’ai énormément d’énergie et beaucoup plus de flexibilité. J’ai commencé un peu de vélo et je planifie m’adonner à quelques sports. C’est des habitudes à acquérir, car j’avais délaissé ça depuis très longtemps.

Je crois à l’exercice dans la mesure qu’on intègre ce surplus d’activité quotidien de façon permanente. Si ce n’est qu’un coup à donner pour perdre du poids, vous essayez de tromper votre corps. L’alimentation n’est pas compliquée. Vous devez dépenser ce que vous ingérez à l’intérieur de 24 heures. Si vous travaillez fort, vous pouvez manger plus. La nourriture c’est du carburant. Si vous mangez trop, l’instinct de survie de votre corps va l’amener à emmagasiner cette énergie en graisse pour éventuellement des temps difficiles. Le problème, on ne vit pas des temps difficiles à notre époque d’abondance. Si vous ne le dépensez pas, mangez-le pas. C’est du « in and out ». C’est aussi simple que ça. La très grande majorité des personnes sont sédentaires. C’est un fait et il suffit de l’accepter d’ingérer les quantités nécessaires pour notre rythme de vie.


À propos de Nicolas Roberge

Je suis le président d'Evollia et le père de 2 enfants merveilleux. Ceci est mon refuge numérique où je blogue sur un tas de sujets variés qui me passionnent.

On se tient au courant pour les prochains articles?



Gardons contact

Google+FacebookTwitterLinkedinFlickrYouTube

  • Francois Labbe

    Abonné aux régimes depuis que j’ai 5 ans… Bettraves, choux, protéines liquides, avec diététistes, médecins,… Les régimes ça ne marche pas! On reprend tout et plus. J’ai fait quelques ajustements, des petits pas, je maigris lentement depuis 5 ans, parfois avec des plateaux plus ou moins longs, mais je ne reprends pas de poids. Plus le temps passe, c’est même plus une corvée, c’est une façon de vivre. La preuve que même dépassé 40 ans, on peut toujours s’améliorer!Bravo!


Autres publications et présences de Nicolas dans les médias

lapresse

huff

quora-160x69

radio-160x55